24/04/2015

Candomble à Santeria, Bèlè, Damié, Capoeira ! musique ! danse ! religion !


Quelle est la différence entre Candombe et Candomblé ?
Comment les distinguent-on entre la musique, la danse et la religion ?
Par extension, peut-on le faire aussi pour les autres rythmes de la Caraïbe et de l'Amérique du Sud issus des cultures kémèt et aborigène du Brésil, Cuba et la Martinique ?

Voici les débuts de discussion :


CANDOMBE ! CANDOMBLE ! musique ! danse ! religion !

MOUVEMENT RASIN ! VODOU ! CANDOMBE ! CANDOMBLE ! musique ! danse ! religion !





Le Bèlè en Martinique est un mode de communication transculturelle qui s’est développé suite aux interdictions aux esclaves, à l’origine, de parler leur langue, de jouer leur propre musique et de pratiquer leur religion.


Le Bèlè se joue généralement avec deux instruments, le "Tambou Bèlè", fabriqué avec des lattes de tonneaux de chêne ayant servi à vieillir le rhum et le "Ti Bwa", 2 baguettes de bois qu'on frappe sur l'arrière du tambour.


« Le Bèlè, c’est une musique, des danses et des chants, qui se déclinent en plusieurs répertoires correspondant à toutes sortes d’activités :
travail, divertissement, et lutte »


~  Mamou Orsinet-Florimond.



Aussi le Damié qui fait partie des multiples composantes reliées au Bélé est une véritable danse de combat.

Cuba culture
La Santeria à Cuba, est héritée de la culture Yoruba, culte Ifé du Nigéria. Le culte est basé sur l'adoration de dieux, les Orishas, qui sont des divinités africaines Yoruba transposés en saints catholiques à Cuba pour pallier à l'interdiction aux exclaves de pratiquer leurs religions et de jouer du tambour.



Ils sont plus de 400 Orishas en Afrique et une quarantaine à Cuba. On les évoque dans les rythmes, danses et chants spécifiques à chacun et selon leurs couleurs propres.


Les instruments utilisés sont au nombre de 3. Il s'agit des tambours Batas qui sont considérés sacrés, habités par les dieux.


Les danses de la Santeria sont des plus variées avec une apparente monotonie de pas qui cache une vraie richesse des mouvements.


La Capoeira au Brésil est un art martial très efficace qui se pratiquait sous couvert de danses festives, une lutte camouflée en danse théâtrale. Au Brésil, les maîtres pensaient que les esclaves dansaient ou priaient. 


En réalité, c'était une manière de cacher cette lutte qui venait d'Afrique, pour contrecarrer l'interdiction de pratiquer leur religion et de jouer du tambour. La Capoeira est issu de l'esclavage et du vodou.


"La Capoeira est un ensemble de mouvements et de rythmes alliant rituels ancestraux, danse et lutte physique...

Entre modernité et tradition,
la Capoeira est un art qui fait appel à des valeurs de résistance, d'émancipation et de mémoire pour ses pratiquants.


~ To Blo Dayi: voyage aux origines de la Capoeira






Certains reconnaissent ces origines et les honorent, d’autres ont des opinions divergentes. Cet espace de discussion permet, à partir du choc des idées, de nous ouvrir à de nouveaux éclairages...


Donnez libre cours au partage... 


Turenne / Tilarenn - Portrait
Je suis Turenne. Je te reçois avec grand plaisir dans ce fervent parcours par la danse, chemin du mieux-être universel qu'est le mouvement, en inspirations à vibrer de toute notre énergie vitale...

Danse, fais vibrer ton énergie vitale et habite chaque instant !


   Auteur : Moi
   A propos de moi : Turenne ° Portrait

VUE : Dans chaque texte, saisissez l'énergie vitale et créatrice dont nous vibrons par essence, pour votre réjouissance.


Partagez vos pensées par un commentaire ci-dessous...

No comments:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...